l'Alcoolisme

Sʊlʊ́m Nyɔ́ɔ́ɖɩ

Sʊlʊ́m tɛkɛ́ɛ kpɩ́ńɖɛ wenɖé ɖɩbá ɖɩdaavé nɛ́.
L'alcool n'est pas nécessairement une mauvaise chose.
Amá, Ɩrʊ́ ɩnyɔ́ɔ bɩcɛzɩ́na séríya fɛ́yɩ́ na kazɔ́ɔ.
C'est l'abus qui n'est pas bon.
A Ɩrʊ́ ɩbá wɔ́nnyɔɔ́ báa ngbeére bɩdɛkɛ́ɛna ɖɛzɩrɛ bɩ́nbɩɩzɩ́ bɩkɔná kʊdɔmɩ́nɩ nyazɩ: nyɛnɩŋa-dɛ́ɛ kʊdɔḿ.
Si on boit beaucoup et très souvent, même si on ne se soule pas, ça peut amener des problèmes médicaux comme: la cirrhose de foie.
Ɩrʊ́ wónÿuú saratɩ́wá a wɔɔnyɔɔ́ bɩ́nɖɛɛzɩ́ yɩ.
On peut facilement se blesser dans un état d'ivresse.
Sʊlʊ́m nabɩ́rɩ wɛ bɩdɛ́ɛ lám yaasɩ-daá bɩ́nɖʊ́ʊ Ɩrʊ́ kʊdɔḿ.
Il existe aussi un alcool nocif qui pourra tuer facilement.
Wenbí bɩɩbá bɩkɩ́lɩ nɛ́ gɛ liideé fɔrɔ́sɩ pááá gɛ bɩgɛɛ́ na siitáánɩwá Ɩrʊ́ wánjáádɩ ɩdɛ́ɛ sʊlʊ́m dɛɛzɩrɛ-daá.
Mais les plus grands problèmes sont le gaspillage de l'argent et les querelles que l'on fait sous l'affluence de l'alcool.
Wenbí na Ɩrʊ́ ɩkpɔ́ɔ liideé ibó ɩkámʊ́ná kidíím yáá ɩfɛ́rɛ na sukúúli bíya dɛ́ɛ kpelásɩ nɛ́ wɔ́ngbɔwʊʊ́ wánmʊná sʊlʊ́m.
Au lieu d'acheter la nourriture ou de payer les frais scolaires des enfants, on prend l'argent pour payer la boisson.
A Ɩrʊ́ nyɔwɛ́ná liideé, maazɩ nŋɩ́nɩ́-daá sɩ nɖiná yɛ bidéyí-déyí-daá nɛ́, Ɩrʊ́ ɩkámáázɩ sʊlʊ́m riké-rɔ.
Si vous avez de l'argent, il faut réfléchir sur le meilleur moyen de le dépenser.
Il ne faut pas seulement penser à la boisson.